Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Dim 20 Avr 2008 - 0:50



Oyez oyez bonnes gens !

Les Imaginales sont de retour et se tiendront pour la septième fois dans la bonne Cité des Images du jeudi 22 au dimanche 25 mai 2008

Une fois encore les tables rondes, débats, rencontres et dédicaces avec les auteurs des mondes imaginaires se promettent d'être riches en émotion et en surprise.

J'y serai comme d'habitude, alors si vous passez du côté d'Epinal, n'hésitez pas à vous laisser offrir un café par votre serviteur mdr .

La liste - déjà longue - des invités n'est pas encore définitive mais sachez déjà que la grande Robin Hobb revient pour la troisième fois alors c'est bien la preuve qu'il doit y avoir quelque chose de particulier dans ce festival.

Plus d'infos sur le site des Imaginales 2008 : http://www.imaginales.com/

Le compte à rebours est lancé alors à bientôt peut-être sinon je vous ferai mon rapport journalier ici même.

A bientôt

Chris

PS : On a enfin le TGV qui arrive chez nous hihi2
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par ludopapa le Sam 3 Mai 2008 - 1:19

Bon bah moi j'y vais!!! C'est déjà vu avec le monsieur.
avatar
ludopapa
Admin

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 44
Localisation : Eure et loir
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 14/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magic-blog.com/ludopapa/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Sam 3 Mai 2008 - 19:40

Avec ou sans sucre le café, Ludo ? mdr

A très bientôt l'ami

Chris
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Laurette le Sam 3 Mai 2008 - 23:44

Merci d'avance Chris pour ton reportage photo !!!!
Et bonne rencontre à vous deux !!!!

_________________
«Pour pouvoir aider les autres, il faut avoir soi-même ce sentiment que les autres ont besoin de vous.»
Stefan Zweig, dans Amok
avatar
Laurette
Admin

Féminin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://passionlecture.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par ludopapa le Dim 4 Mai 2008 - 7:43

Chris Duparc a écrit:Avec ou sans sucre le café, Ludo ? mdr

A très bientôt l'ami

Chris

Le café c'est avec du sucre, autrement je me suis mis au thé... Zen... study

Faudra que tu me dises exactement ce que tu as "réservé" car on avais parlé de petit déj (le samedi avec Ayerdhal et Loevenbruck ?) et de déjeuner (Hobb ou Luminet?) mais je ne me souviens plus des jours, et là j'en suis à regarder le programme avec un peu plus d'attention en me disant que j'allais peut être suivre quelques tables rondes avec toi, et en faire tout seul car on a pas forcément toujours les mêmes gouts...
avatar
ludopapa
Admin

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 44
Localisation : Eure et loir
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 14/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magic-blog.com/ludopapa/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Dim 4 Mai 2008 - 10:43

Premier point : comme évoqué par Laurette, je vais m'attaquer à autre chose que la critique littéraire ou la création littéraire.
Je vais donc m'essayer au photo-reportage sur les 3 premiers jours des Imaginales 2008.
Il y aura donc des articles qui paraîtront ici lors du festival.

Quant à toi, Ludo, on va s'organiser ca. Rien ne presse, y a beaucoup d'impro et de spontanéité dans ce festival alors je te trouverai ca dès le jeudi. On en reparle bientôt sur MSN sous reserve que nos horaires soient compatibles mdr

A bientôt

Chris
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Imaginales 2008 - Acte I - Jeudi 22 mai 2008

Message par Chris Duparc le Jeu 22 Mai 2008 - 23:02

Scène I - 10h30 ou comment planter le décor

Le lieu du crime, de loin, mais rapprochons nous...

Le chapiteau où se tiendront les initiations et compétitions de jeux de simulation

Le Magic Mirror planté au bord de la Moselle le temps du festival

L'intérieur du Magic Mirror : le nom est plutôt bien porté, non ?

En se rapprochant de l'estrade où auront lieu les cafés littéraires

L'Espace Cours vu de l'extérieur mais passons donc la porte...

Devant, nous avons les tables pour les petits déjeuners avec les auteurs. Au fond, à gauche, le lieu où se tiendront les tables rondes tandis qu'à droite on aperçoit...

... l'exposition d'un trentaine d'oeuvres originales par les artistes du collectif Art et Fact

La bulle du livre avec, au centre, les libraires de neufs, et autour les occasions, les exposants d'objets, les maisons d'éditions et les revues. Il y a également une librairie anglophone, des graphistes, la fresque qui naîtra au fil de ces quatre jours sous les pinceaux de cinq artistes et quelques autres surprises...

Un visiteur ? Non, une créature de l'exposition

Mais, trève de billevesées, dirigeons nous vers la cérémonie d'ouverture...
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Jeu 22 Mai 2008 - 23:05

Voilà, le marathon est parti :yeah:

Je vais faire un post par jour.
Les images peuvent être agrandies en 800 px en cliquant dessus.
Devant l'énormité du travail, ne soyez pas étonnés si ces posts sont étalés dans le temps.

A bientôt

Chris
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Jeu 22 Mai 2008 - 23:14

Scène II - 11h00 La cérémonie d'ouverture autour des 3 invités étrangers

De gauche à droite : Michel Borderie, l'auteur de l'affiche 2008, une charmante inconnue qui servit de traductrice à son voisin, le canadien Sean Russel, puis M. Heinrich, Député-Maire d'Epinal, Stéphanie Nicot, Directrice artistique du festival, enfin les étatsuniens Tad Williams et Robin Hobb qui entourent Lionel Davoust, traducteur et jeune auteur.

Ce qu'il faut retenir de ce premier entretien ? Les littératures de l'imaginaire sont celles de la liberté, tant pour les auteurs que pour les lecteurs qui y trouvent l'évasion de leur quotidien.

Poursuivons nos investigations...
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Ven 23 Mai 2008 - 0:00

Scène III - 14h00 Café littéraire n°1 : Ecrire du fantastique... jeu sur la peur ou lecture de soi ?

Avec de gauche à droite : Sire Cedric (SC), Mélanie Fazi (MF), Claude Ecken (CE) dans le rôle du modérateur, Michel Pagel (MP) et Francis Berthelot (FB)

Alors que dans le lointain tonnaient les premiers pétards du cortège des réfractaires aux 41 annuités de travail pour une retraite à taux plein, le premier café littéraire démarrait.

CE : Le fantastique est-il fait pour faire peur ?
FB : Redéfinit fantastique et merveilleux. Le merveilleux se loge dans la magie alors que le fantastique exprime une certaine réalité de phénomènes surnaturels et se loge dans les ombres du christianisme, notamment dans les incertitudes de la mort. Le fantastique s'adresse à nos peurs primales, celles de la mort et de la sexualité, mais ce n'est pas la peur que FB recherche dans son écriture.
MP : Ne cherche pas non plus à faire peur, mais elle se dégage tout naturellement de ces thèmes.
MF : Ce sont les mystères du comportement, de la réalité humaine qui font peur dans le fantastique.
SC : A la base, le fantastique n'est qu'une exploration de soi, c'est très psychanalytique. C'est un genre qui parle de l'ego, de nos cauchemars, de l'être humain et de ses peurs.

CE lit un extrait du "Serpent à collerette" de FB. Tout en restant dans la gamme du fantastique, il est question ici, à demi-mots, du viol d'une fillette par son beau-père.

CE lit un extrait de "Reprendre la route" de MF où ce sont les morts de la route qui nous sont contés. MF transforme ici quelque chose d'ordinaire, une route, en un lieu d'une violence particulièrement forte.

CE lit un extrait de "Dreamworld" de SC sur le thème des cauchemars enfantins, du regard et de ce qu'on ressent.

CE lit un extrait de "L'ogresse", 4ème tome de la "Comédie inhumaine" de MP. Là aussi, il est question d'enfance. C'est dans l'enfance qu'on se construit et que s'érigent les peurs qu'on gardera adulte.

CE : Y a-t-il des traces d'expériences personnelles des auteurs en fantastique ?
MP : Il arrive parfois qu'on écrive pour éxorciser ses chagrins.
FB : Il est très rare que les rêves donnent de très bons sujets de romans.
MF : Par le passé, par deux fois, des scènes de certains de ses textes ont été rêvées avant d'être écrites. Elle reconnait, le temps faisant, que certains de ses écrits reflétaient des peurs alors que sur le moment, elle ne s'en était pas rendue compte.
SC : Il a écrit un roman à partir d'un rêve. Il pense qu'on ne peut écrire que des choses qu'on ressent soit au travers de son vécu, soit par empathie avec les scènes décrites.

CE lit un extrait de "L'esprit du vin", 5ème volume de la "Comédie inhumaine" de MP où il est question de maladie incurable et cruelle.

CE lit un autre extrait d'une nouvelle de MF où il est question de la mort.

CE lit un extrait d'une nouvelle de FB traitant de la responsabilité de l'auteur sur sa créature.

CE lit un extrait de "Muse" de SC. Il y a toujours des éléments très personnels, mais la fiction permet de mettre une distance.

Conclusion : quand on parle de l'être humain et de l'inconscient, on touche vraiment au fantastique en recourant à une symbolisation de l'inconscient. L'investissement que chacun met de son expérience est émotionnelle et se transmet au lecteur par empathie.

He ben. Que d'information. Je sature déjà, dès le premier café littéraire. Ca promet. Aussi, je m'accorde - je sais que l'acte I n'est pas encore clos - un petit entracte. Je vais rejoindre mes camarades du côté de la préfecture, une vague histoire de retraite...
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Ven 23 Mai 2008 - 0:42

Scène IV - 17h00 Café littéraire n°4 : Distraire : un "gros mot"... la fantasy, une lecture plaisir...

Retour à la dure réalité du festivalier après ma courte escapade dans les rues d'Epinal avec mes 4.000 camarades... 1.500 d'après la police, hum...

Avec de gauche à droite : Lionel Davoust, traducteur, Sean Russel (SR), Stéphane Manfredo (SM) dans le rôle du modérateur, Don Lorenjy (DL), Jean-Philippe Jaworski (JPJ) et Pierre Bottero (PB)

SM : La littérature jeunesse, est-ce une vraie littérature, de vrais livres ?
PB : Evidemment, c'est travaillé comme tout autre roman. C'est au contraire une école redoutable. En effet, on voit des auteurs jeunesse passer souvent en adulte alors que la trajectoire inverse est bien plus rare.

SM : La science-fiction (SF) ou la fantasy sont des genres plus simples comme écriture ?
DL : On ne parle bien du présent qu'au futur pour ce qui est de la SF. En fantasy, il y a des bouquins qui font plaisir et d'autres qui ennuyent - ce n'était pas le terme employé. Faire plaisir, ce n'est jamais de la sous-littérature.

SM : SR écrit-il en dehors de la littérature académique ?
SR : Il reçoit beaucoup de mails de lecteurs qui lui disent : "J'ai fini votre livre à 2h du matin". En ce sens, non, d'après les standards, il n'écrit pas de littérature académique car il ne fait pas dormir ses lecteurs.
JPJ : En France, on souffre d'une vision de la littérature comme d'une institution : ca a formatisé au sein de l'enseignement une vision unique de la littérature. Et cela se fait à l'encontre d'un genre comme la fantasy alors qu'il peut y avoir autant de profondeur que dans la littérature plus "classique".

SM : Comment sont considérés les auteurs de fantasy ?
PB : Lors de rencontre avec des auteurs académiques, ces derniers sont dédaigneux à son endroit. Mais PB tient sa revanche car il a des tirages de 50.000 par titre, lui. Belle revanche, en effet, car le public de fantasy est généralement fidèle et a tendance à s'élargir ces dernières années.
DL : La mauvaise image se situe justement chez des gens qui ne lisent ni fantasy ni SF.
SR : En Amérique du Nord, les auteurs de fantasy sont juste sous les auteurs de romans noirs, mais juste au dessus des auteurs de littérature sentimentale qui, eux, sont tout en bas de l'échelle. Cela va plus loin car, par exemple, "The Road" de Cormac McCarthy a été vendu comme un roman de littérature blanche alors qu'il s'agit bien de SF.
PB : Il revendique le droit de simplement distraire le lecteur, il n'y a nul besoin de moraliser. La lecture doit être un plaisir avant tout.
DL : Distraire ou élever, ca n'abaisse pas le lecteur. Sinon, il y a toujours la télé...
SR : On n'écoute pas de la musique classique pour comprendre le monde, mais simplement pour le plaisir. Alors pourquoi éxiger plus de la littérature ?

Conclusion : Tout le monde ne cherche pas la même chose dans un livre. C'est indépendant du genre ou de la technique d'écriture : seul le plaisir compte car c'est là qu'on trouve ses bons livres.

Diantre, mais je chope la tremblante quand je photographie, vite de l'air avant de replonger dans la scène V qui se profile...
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Ven 23 Mai 2008 - 1:36

Scène V - 18h00 Café littéraire n°5 : Pour patrie, l'espace ? Hommage à Arthur C. Clarke.

Et voilà que c'est l'éclairage qui me joue des tours...

Avec de gauche à droite : Philippe Curval (PC), Jean-Claude Dunyach (JCD), Jacques Baudou (JB) dans le rôle du modérateur, Jean-Marc Ligny (JML) et Ayerdhal (A)

Flash ou pas flash. Contrejour ou pas. Mince, suis pas photographe moi ohnon

JB : L'espace reste-t-il la frontière favorite de la SF ?
PC : C'est ce qui attire souvent les premiers écrits des nouveaux auteurs de SF. Mais cela persiste cependant par la suite car l'espace reste l'univers le plus inexploré en SF. Hormis Arthur C. Clarke avec la série "Rama", aucun auteur n'est allé aussi loin.
JCD : Il nous fait un petit historique de la notion d'espace qui longtemps s'est limité à notre système solaire. La SF a littéralement commencé au moment de la découverte d'un espace plus lointain. C'était à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.
JML : A son avis, la SF c'était avant tout l'exploration de l'espace et pourtant, maintenant, la tendance est de moins en parler alors que la science à découvert de nouvelles planètes et entités spatiales. L'espace, c'est le côté rêve et évasion pour lui.
A : L'espace, c'est la confrontation au nouveau. C'est là que réside le besoin d'évasion.

JB : La question des distances pose problème au thème du voyage spatial alors comment la SF s'y soustrait-elle ?
PC : Il vient d'écrire un ouvrage en essayant d'utiliser les dernières théories qui pourront être utilisées à l'avenir.
JCD : Arthur C. Clarke était ingénieur de formation. Il se posait alors des questions à sa portée, par exemple : comment concevoir un ascenseur spatial ? Il parlait de la technologie des hommes tout en espèrant que les extraterrestres interviennent pour les aider dans leurs projets de voyages spatiaux.
JML : Il préfère occulter les aspects technique pour se consacrer à la description du but du voyage ou tout simplement du voyage lui-même.
A : Il est vrai que, par définition, l'espace est vide. Mais bon, en SF, on peut y mettre des tas de choses à découvrir. Aujourd'hui, on réfléchit à la conquête spatiale. Dans les années 50, on se fichait des coûts et on réfléchissait aux moyens techniques qu'on allait utiliser.

JB : Pourquoi aller dans l'espace ? Pour la colonisation humaine ? Pour échapper à un enfermement sur notre planète ?
A : Il y a toujours ce goût marqué pour l'aventure, de l'ailleurs, qui marqué.
JML : Ca a été le rêve de beaucoup d'auteurs par le passé. Mais la survie de l'humanité à travers l'exil spatial n'est pas économiquement viable. Sortie de son berceau, l'humanité deviendrait adulte. C'est aussi une des visions liées aux voyages dans l'espace.
JCD : Si on innove encore en matière d'espace, ce sont pour les satellites, les télés, les GPS etc...
PC : Même si aujourd'hui nous sommes limités, qu'est-ce qui nous empécherait de passer outre dans quelques millénaires ? La SF est là pour parler de la conquête de l'espace avec des pistes de nouvelles technologies futures.

JB : C'est aussi un but de voyage que de rencontrer d'autres formes de vie, des extraterrestres (ET) ? Ce rêve a aujourd'hui un peu de plomb dans l'aile car, depuis plus de 40 ans, nous n'avons pas de réponses notamment au travers du projet SETI. La rencontre avec des ET est-il encore un sujet d'actualité en SF ?
JML : Oui, car justement nous n'avons pas de réponse. A notre échelle, 40 ans c'est beaucoup, mais à celle de l'univers... Soyons patients.
A : De plus nos recherches sont anthropomorphiques. Qui nous dit que les ET ont les mêmes modes de pensée que nous ?
JCD : Et qui dit que la civilisation humaine existera lors d'une réponse ET et vice versa ? Il faut donc, en sus, que la civilisation humaine soit synchrone avec la civilisation ET.
PC : Il parle de Stanley Weinbaum et de son "Odyssée Martienne" où les ET se révèlent incompréhensibles pour l'humanité. L'ET en SF est politique, c'est un jeu permettant à l'homme de se rencontrer au travers d'un miroir déformant.

Conclusion : Nous sommes tous des ET les uns pour les autres.

Journée finie pour moi. Encore un petit tour à la bulle du livre. Tiens, tiens...

la fresque commence à nous dévoiler ses secrets.

Demain Ludopapa sera sur le site. Je serai content de le revoir.

A demain donc pour l'Acte II

Chris
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Laurette le Ven 23 Mai 2008 - 22:55

Merci Chris pour ton boulot super11

_________________
«Pour pouvoir aider les autres, il faut avoir soi-même ce sentiment que les autres ont besoin de vous.»
Stefan Zweig, dans Amok
avatar
Laurette
Admin

Féminin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://passionlecture.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Laurette le Ven 23 Mai 2008 - 22:59

Merci beaucoup Chris !!!!! Quel travail de reporter ! et très intéressant super2

_________________
«Pour pouvoir aider les autres, il faut avoir soi-même ce sentiment que les autres ont besoin de vous.»
Stefan Zweig, dans Amok
avatar
Laurette
Admin

Féminin Nombre de messages : 1067
Age : 43
Localisation : Pays de la Loire
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://passionlecture.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Imaginales 2008 - Acte II - Vendredi 23 mai 2008

Message par Chris Duparc le Sam 24 Mai 2008 - 0:50

Il est 8h40, Ludo est sur le site et la fresque continue de prendre des couleurs...

Scène I - 10h00 Conférence débat : Créature et héros du Japon légendaire

Avec de gauche à droite : Claude Ecken (CE) dans le rôle du modérateur et Sylvain Jolivart (SJ) qui a réalisé une ouvrage intitulé "Esprits et créatures fabuleuses du Japon : rencontre à l'heure du boeuf".

CE s'étonne de l'étendue du bestiaire japonais.
SJ : Il y a en effet des créatures métamorphes pas forcément mauvaises, mais également des geoliers infernaux entre l'ogre et le démon et puis aussi les tengus qui se situent entre les divinités et les lutins etc... A titre d'exemple, chaque montagne a son propre tengu qui y demeure. De même, certains moines peuvent se transformer en tengus lorsqu'ils s'intéressent plus à leur petite personne plutôt que de prier Bouddha. Et puis il y a aussi des lutins des eaux qui ont une carapace de tortue et qui s'amusent à attirer les gens dans l'eau pour les dévorer ou pour les violer car ils peuvent se reproduire uniquement avec des humaines, mais certains sont bons avec les humains en leur donnant, par exemple, des remèdes pour se soigner.

CE : Et les fantômes ?
SJ : Il y en a un peu plus que dans l'imaginaire européen et ils viennent souvent importuner les humains qui se sont mal comportés dans leurs vies précédentes compromettant par là même leur karma. Une de leur caractèristique est qu'ils n'ont pas de jambes. Les histoires de fantômes sont très courantes dans la littérature japonaise et dans le théâtre kabuki.

CE : La chevelure de nombre de créature semble avoir des pouvoirs maléfiques ?
SJ : En effet, notamment certaines d'entre elles ont une chevelure qui peut absorber le sang des pêcheurs pendant leur sommeil.

CE : Y a-t-il un panthéon avec des dieux ou s'agit-il plutôt de folklore local ?
SJ : Un panthéon existe et est bien structuré. Avec l'arrivée du bouddhisme, les moines shintos ont écrit une histoire du panthéon divin qui mène au premier empereur humain qui régna sur le Japon. A côté de cela, tel lieu, tel objet a, au bout d'un certain temps une âme, et c'est de là que nait la tradition et les cultes locaux.

CE : Y a-t-il des interactions entre les dieux ?
SJ : Bien sûr, et il y a même des conflits entre les dieux.

CE : Y a-t-il plusieurs époques, plusieurs strates historiques où les créatures se sont succédées ?
SJ : Non, pas à proprement parlé. Il y a juste une création du monde puis une succession d'empereurs.

CE : Le panthéon s'est-il constitué progressivement ?
SJ : C'étaient, en fait, des commandes de l'empereur et les moines ont écrits les traditions.

CE : Quels sont leurs rapports avec les hommes ?
SJ : Se sont des êtres de la nature. La nature au Japon est particulière : il y a des tremblements de terre, des tsunamis et les japonais ont un esprit fataliste. En fait cela reflète la nature qui s'impose aux hommes.

CE : Parlez-nous un peu plus des métamorphes.
SJ : Inversement à nos traditions - par exemple les loups-garous - où les transformations vont de l'homme à l'animal, au Japon elles s'effectuent de l'animal vers l'homme. Au bout d'un certain nombre d'année les animaux peuvent acquerir ces pouvoirs. Ainsi on parle souvent des chats ou des renards comme métamorphes. De plus, en fonction de l'espèce animale, ils peuvent prendre la forme d'hommes ou de femmes.

CE : On est frappé par le gigantisme de certaines créatures.
SJ : Les dragons ont été importés de la Chine. Mais, par exemple, le mille-pattes géant est le gardien des richesses du sol, des minerais. Pour info, tout est très codifiés : les dragons à 5 griffes sont chinois, à 4 griffes coréens et à 3 griffes japonais. Même le nombre d'écailles sur leur ventre permet de les distinguer.

CE : Qu'est-ce que l'heure du boeuf ?
SJ : C'est entre 1h et 3h du matin où les esprits commencent à venir importuner les humains.

Conclusion : Après de bonnes questions de Ludo où l'auteur reconnaît voir une tradition japonaise dans le symbolisme des mangas modernes, il est réaffirmé que le bestiaire, la mythologie japonaise est très riche et que tout cela perdure encore de nos jours où il n'est pas rare de rencontrer un petit temple en bois au milieu de buildings modernes.


Dernière édition par Chris Duparc le Sam 24 Mai 2008 - 23:42, édité 2 fois
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Sam 24 Mai 2008 - 1:04

Scène II - 11h00 Déambulation dans la bulle du livre.

La bulle du livre se remplie gentiment.

Je devais présenter Jean-Claude Dunyach à Ludo car c'est un des meilleurs - pour moi, c'est le meilleur - nouvellistes français.

Henri Loevenbruck en dédicace.

Robin Hobb ou peut-être Megan Lindholm...

Ludo et Eric l'Homme.

Il est temps d'aller vers la place des Vosges pour visiter à la Maison du Bailli l'exposition des oeuvres de Michel Borderie.
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Sam 24 Mai 2008 - 1:12

Scène III - 14h45 Retour du repas.

Oui, on a pris notre temps, mais il fait beau. Et puis, je ne sais pas si nos histoires de bestiaire japonais du matin y sont pour quelque chose, mais on a mangé asiatique.

Ca progresse

Ca se remplit toujours

Mélanie Fazi et Ludo

Mais il est déjà temps de rejoindre le café littéraire.
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Sam 24 Mai 2008 - 23:41

Scène IV - 15h00 Café littéraire n°10 : Ca vous vient comment des idées pareilles ? la "boîte à imaginaire" des écrivains...

Avec de gauche à droite : Jean-Claude Dunyach (JCD), Mélanie Fazi (MF), Jacques Baudou (JB) dans le rôle du modérateur et Nathalie Le Gendre (NLG)

JB : D'où viennent les idées ?
JCD : J'ai des idées qui ne me laissent pas tranquille tant que je ne les ai pas exprimées.
MF : Pour elle ce sont plutôt des scènes qu'elle imagine, les idées viennent ensuite pour l'agencement des scènes. Elle aime avoir un point, une situation de départ et voir ce que ca va amener lors de l'écriture.
NLG : Tout part d'un déclic. Regarder autour de soi, essayer de comprendre, puis vient la phase d'écriture.

JB : L'écrivain vit dans un monde où il puise une inspiration directe mais il peut aussi s'inspirer d'autres créations existantes ou de personnages historiques. Comment travaille-t-on dans ce cadre ?
JCD : Au fur et à mesure qu'on écrit, l'histoire prend son sens d'elle-même.

JB : L'inspiration vient-elle d'autres sources ?
MF : Elle n'a pas peur d'être influencée par d'autres sources car ca se transpose dans son univers d'écriture qui est particulier.

JB : Y a-t-il des influences ?
NLG : Elle fait très attention à tout ce qu'elle lit, mais consciemment elle occulte tout le reste quand elle écrit.

JB : Comment se passe le travail de l'écrivain ?
NLG : En trois phases : d'abord l'écriture où on sort tout sans se préoccuper de la forme, puis la réécriture et enfin la finition.
MF : Elle déteste toute la phase d'écriture alors elle l'évacue le plus vite possible.
JCD : Au contraire, il adore écrire. Il écrit lentement avec émerveillement car c'est le moment du partage. Il a un rythme d'une page par heure et écrit environ deux pages par jour. De plus, il a pris l'habitude de terminer son travail au milieu d'une phrase pour mieux la reprendre dès le lendemain.

Nota Bene : Je dois reconnaître qu'à ce moment-là, les auteurs ont imagé cela de façon assez scatologique.

JB : Modifie-t-on a posteriori le texte après l'écriture ?
NLG : Elle ne touche pas à la structure mais peut approfondir un personnage etc...
JCD : Il intervient sur les dialogues en précisant qu'un personnage ne doit jamais parler pour parler. Il faut qu'il dise quelque chsoe d'inattendu, sinon un dialogue est inutile et lourd.

Conclusion : Ecrire c'est renoncer à soi le temps de l'écriture de l'histoire pour lui donner vie.
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Sam 24 Mai 2008 - 23:52

Scène V - 16h15 Petit break à la bulle du livre.

Tad Williams aux côtés de Pierre Bottero

Pierre Pevel

Pierre Bordage

Mais déjà il faut retourner au boul... au prochain café littéraire.
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Dim 25 Mai 2008 - 19:50

Scène VI - 17h00 Café littéraire n°12 : "De Borcéliande en Avalon"... fascination de fantasy celtique

Mince ! La tremblante repart de plus belle !

Avec de gauche à droite : Elisabeth Vonarburg (EV), Lucie Chenu (LC), Lionel Davoust (LD), Nathalie Dau (ND), Stéphanie Nicot (SN) dans le rôle de la modératrice, Robin Hobb (RH) et Sylvie Miller (SM) dans le rôle de la traductrice.

SN : Aux Etats-Unis, la fantasy celtique a-t-elle un poids dans la fantasy ?
RH : Depuis de nombreuses années, c'est un courant riche dans le monde anglo-saxon. Le fonds est tellement riche que de nombreux auteurs utilisent ces éléments.

SN : Lucie Chenu, vous avez été l'anthologiste qui a constitué ce recueil intitulé "De Brocéliande en Avalon". Pourquoi avoir fait cette anthologie de fantasy celtique ?
LC : Elle est d'origine bretonne et la mythologie celtique l'a toujours fascinée.

SN lit un extrait d'un texte de ND.
ND : Pour elle, les personnages celtiques sont toujours présents et vivent encore à notre époque, dans notre imaginaire.

SN lit un extrait de LD

SN lit un extrait de RH.
RH : A SN qui s'étonnait du ton relevé lors d'une désopilante description de pratiques sexuelles très particulières - avec de éponges si j'ai bien retenu... Remarquez le bouquin est à mes pieds, il me suffirait de... mon dos !!!! grrrr Reprenons !! RH a signé ce texte sous le pseudonyme de Megan Lindholm et donc a écrit dans le style propre à son pseudo, ce qui explique qu'il s'agit d'un ton qu'on ne lui connaissait pas. Elle a écrit ce texte il y a quelques années pour le quarantième anniversaire de son époux pour lui raconter que l'amour est toujours là... Une petite larmichette et je réécoute la suite. De nombreux éléments dans ce texte sont directement tirés de la vie courante des américains.

ND nous parle de son texte qui aborde le thème de l'intolérance.

SN : S'adressant à EV, quel est le regard de la critique de la revue québecoise Solaris ?
EV : En préambule, elle précise que les critiques ne sont pas objectifs. Elle a été intéressée très tôt au mythe celtique, celui d'avant que le rouleau compresseur chrétien ne lui passe dessus. Le fonds est tellement riche que les possibilités de variantes sont infinies. C'est d'autant plus intéressant d'y voir un renouveau au travers de ce recueil. La fantasy n'a pas besoin d'être quelque chose d'ancien et on peut la faire vivre dans notre monde actuel.

SN : Le choix parodique, hormis l'exemple de Terry Pratchett, comme y arrive-t-on ?
LD : Inspiré, entre autre, par le film des Monty Pythons où il était déjà question du Graal, il précise qu'il a traité son texte sur le ton de l'absurde plutôt que de recourir à la parodie. C'est justement dans les moments les plus durs que l'absurdité de l'existance se révèle et qu'on peut jouer avec.

SN lit un extrait de RH

SN : Comment se fabrique une anthologie celtique ?
LC : Autour de textes prééxistants et d'auteurs qu'on pressent et qu'on sollicite pour intéger l'anthologie.

SN : Le thème est tellement riche, n'avez-vous pas craint d'être dans la redite ?
LD : Ca fait tellement partie de notre patrimoine que cela ne pose pas de problème.
ND : Ce sont les versions chrétiennes qui sont surtout connues mais, pour sa part, elle a puisé dans la vision préchrétienne.

Conclusion : Il y a un besoin prégnant de revenir sur un monde préchrétien aujourd'hui disparu. On a besoin du mystère et d'une certaine spiritualité libérée des ombres de Dieu tel qu'on entend ce substantif.
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Fatal1ty le Dim 25 Mai 2008 - 20:04

coucou31

Ca faisait un bail que je ne suis pas passée par chez vous Very Happy

J'ai découvert les Imaginales en même temps que Ludo et ça a été un pur moment de bonheur.

Comme je disais à Ludo après son départ en train, je n'ai pas pu m'empêcher d'y retourner seule (bon ceci dit j'habite à quelques centaines de mètres du festival), une vraie drogue mdr

J'ai été embêter Jérôme Camut (mais moins longtemps que Ludo ce matin hihi2 ) et suis repartie avec une partie de ses livres.

J'ai 9 livres et 11 BD à découvrir expressement!
avatar
Fatal1ty
Lecteur confirmé
Lecteur confirmé

Féminin Nombre de messages : 194
Age : 43
Localisation : Epinal - Vosges
Loisirs : Informatique, Lecture, JV, Décoration
Date d'inscription : 19/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Dim 25 Mai 2008 - 20:09

Scène VII - 18h00 Un dernier petit tour du coté de la bulle

Ludo chez les graphistes (non, non, ce n'est pas le titre d'un des nanars de Max Pecas)

Un dernier coup d'oeil

Lucie Chenu et Lionel Davoust en dédicace

Gilles Francescano, un illustrateur fidèle aux Imaginales, en grande conversation

Vite une petite bière

Il est maintenant temps d'aller faire découvrir à Ludo la tradition brassicole de mon terroir. Demain sera mon dernier jour de festivalier. Je ne sais si je vais le structurer comme ces deux belles journées qui viennent de s'écouler... Quizas ?

A demain pour l'acte III

Chris
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Imaginales 2008 - Acte III - Samedi 24 mai 2008

Message par Chris Duparc le Lun 26 Mai 2008 - 0:31

Comme je le craignais hier. La journée sera un peu plus décousue et construite autour de quelques photographies.

Scène I - Mes derniers pas

Il est 8h30, j'ai survécu à ma découverte d'une bière à 8°même pas pasteurisée. Me faut un petit déjeuner. Ludo fait une photographie droite, donc lui aussi a passé l'épreuve.

Ils bossent la nuit, c'est pas possible autrement...

9h10, au milieu des festivaliers se sont attablés Claude Ecken, Henri Loevenbruck et Ayerdhal


Fin de petit déjeuner où les échanges avec les auteurs furent riches en informations et particulièrement ludiques voire pires. Tiens, Jean-Claude Dunyach en a profité pour nous rejoindre.

Plus tard Ludo achète un ouvrage à un jeune auteur d'une jeune maison d'édition. Détecteur de talents ? Vous pouvez retrouver cette maison fort sympatique qui s'appelle les éditions des mille saisons sur http://www.millesaisons.fr/

Petit passage par le Magic Mirror pour écouter le coup de coeur de cette année qui n'est autre que Mélanie Fazi.

Mais déjà il est 12h15 et nous déjeunons avec Bernard Visse, Directeur du festival et Jean-Pierre Luminet, astrophysicien, poète et auteur.

15h15 et je peux enfin avoir une dédicace de Francis Berthelot sur un ouvrage que j'attends depuis plusieurs années

Jean-Marc Ligny dédicace aux côtés de Jean-Claude Dunyach

Faire les Imaginales sans croiser Pierre Pelot est inimaginable pour moi

Il est 16h, je jete un dernier coup d'oeil à la fresque. Ce sera, cette année encore, une réussite.

Je fais mes adieux aux bords de Moselle, souhaite un bon retour à Ludo - ca m'a fait très plaisir de le revoir - et réintègre mes pénates. Je dois me changer pour la remise de la palm... des prix qui se tiendra à 18h30.
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par ludopapa le Lun 26 Mai 2008 - 0:40

Ca a été un pur moment de bonheur!

J'ai été reçu comme un roi par deux des membres de ce forum (c'est assez drôle d'ailleurs car on n'a pas eu l'occasion de s'organiser une rencontre à trois... L'année prochaine peut être? On verra despé ... Wink ).

Il est très difficile de retranscrire l'ambiance, ce festival est tout simplement une merveille, on peut véritablement échanger avec les auteurs (Despé est jalouse de ce que j'ai discuté plus de 45 minutes avec Jerome Camut, mais on peut aussi petit déjeuner avec eux, déjeuner... Bref, voir l'homme (ou la femme) derrière l'auteur...)

Je remercie Chris de m'avoir amené à aller à la rencontre de personnes manifestement sensibles et généreuses, il ne me reste plus qu'à lire la demi tonne de livre dédicacé que j'ai rapporté de mon périple.

Bref, moi j'y serai à partir du 14 mai 2009...
avatar
ludopapa
Admin

Masculin Nombre de messages : 860
Age : 44
Localisation : Eure et loir
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 14/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magic-blog.com/ludopapa/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Chris Duparc le Mar 27 Mai 2008 - 1:11

Scène II - Mon dernier article

Voilà, on y est. C'est à l'auditorium de la Louvière que se tient la remise des prix.

D'étranges visiteurs sillonnent la salle alors que l'orchestre prend place

C'est dans une athmosphère festive que les prix vont être remis

Les premiers sont les Prix Claude Seignolles qui récompensent des oeuvres traitant de folklore

Puis c'est le Prix Une autre Terre consacré aux enjeux écologiques qui est remis à Claire et Robert Belmas pour :
"Epicentre" aux éditions Melis

Enfin viennent les prix Imaginales, souvent emportés par les éditeurs qui les remettront plus tard aux auteurs absents.

Le prix du roman francophone est remis à Thomas Day pour :
"Le Trône d'ébène" aux éditions le Belial

Le prix du roman étranger traduit va à Scott Lynch pour :
"Des Horizons rouge sang (Les Salauds Gentilhommes 2)" traduit par Olivier Debernard aux éditions Bragelonne

Le prix de l'oeuvre pour la jeunesse revient à Fabrice Colin pour :
"La Malédiction d'Old Haven" chez Albin Michel

Un moment d'émotion avec le prix de la nouvelle qui va a Nathalie Dau pour l'ensemble de son recueil intitulé :
"Contes Myalgiques" aux éditions Griffe d'encre

Puis c'est le tour du prix de l'illustration qui revient à Guillaume Sorel pour :
"Les Soeurs de l'Ordre rouge - La Croisée des Chemins tome 2" de Chris Wooding paru chez Fleuve Noir

Enfin, le prix spécial est remis pour le superbe ouvrage intitulé :
"Les Enfants de Húrin" de J.R.R. Tolkien chez Christian Bourgois éditeur

La cérémonie se termine en musique et c'est sur ces quelques notes que je quitte ce 7ème festival des Imaginales.

Je prends rendez-vous pour l'an prochain. Ce sera du jeudi 14 au dimanche 17 mai 2009.

A bientôt

Chris
avatar
Chris Duparc
Cannibal Lecteur
Cannibal Lecteur

Masculin Nombre de messages : 725
Age : 50
Localisation : Remiremont - Vosges
Loisirs : Lecture, Internet et... Ecriture ;o)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cds.place/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Imaginales 2008 à Epinal au coeur des Vosges

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum